22 novembre 2007

L'UNL EXIGE DES NEGOCIATIONS

Paris, le 22 Novembre 2007.


L'UNL s'inquiète et s'interroge sur la volonté du Ministère de l'Enseignement Supérieur et du Ministère de l'Education Nationale, de négocier avec les lycéens, premiers concernées par la loi LRU, les milliers de suppressions de postes dans l'Education nationale et la réforme du BAC Pro annoncée récemment.

L'UNL demande aux ministères d'engager le plus rapidement possible un véritable dialogue, faute de quoi la mobilisation lycéenne ne cessera de s'amplifier dans les prochains jours.


Face au refus de dialogue affiché par le gouvernement, plusieurs milliers de lycéens ont déjà participé aux manifestations qui ont eu lieu mardi 20 novembre et aujourd'hui dans toute la France. On compte actuellement une cinquantaine de lycées bloqués dans toute la France, notamment dans le Nord, à Paris, dans la région du Pays Basque, en Normandie, dans la Loire, le Doubs et le Vaucluse. Les Assemblées Générales continueront dans les établissements ce vendredi et dès le début de la semaine prochaine, dans plus de 300 établissements en tout. Cette forte mobilisation montre la détermination des lycéens à être entendus par le gouvernement contre tout désengagement budgétaire de l'état dans le système éducatif et universitaire.

L'UNL refuse la préinscription obligatoire qu'instaure la loi LRU, qui prévoit ainsi la possibilité d'une sélection à l'entrée à l'université. L'UNL souhaite qu'un travail interministériel soit mis en place pour faire valoir ses revendications globales sur le système éducatif, indispensable dans l'optique d'un meilleur accueil des bacheliers à l'université.

Enfin, l'UNL déplore les milliers suppressions de poste et s'indigne des coupes budgétaires dans l'éducation nationale, qui sont à l'origine de la suppression de nombreuses options et des classes surchargés. Les fortes inquiétudes des lycéens quant à la loi Pécresse et la casse du service Public d'Education doivent être entendues. Si le gouvernement n'affiche pas rapidement une réelle volonté de négocier, la mobilisation lycéenne s'amplifiera en conséquence et le gouvernement devra en prendre toute la responsabilité.



Floréale Mangin
Présidente de l’UNL



Contact presse : Floréale Mangin 06 82 66 58 62 ; Florian Lecoultre 06 08 91 72 54

Posté par UNL16 à 18:50 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur L'UNL EXIGE DES NEGOCIATIONS

    Et le 27 ??

    Pas de Manifestation Organisée le 27 novembre sur Angoulême alors qu'il s'agit d'une journée de mobilisation nationale contre la LRU ?????

    Mais que font les lycéens ?

    (nous étudiants, n'avons pas assez d'effectif militant en Charente pour organiser un mouvement digne de ce nom ... Uniquement une Fac de Droit(e) sur Angoulême et quelques IUT qui ne se sentent pas concernées par la LRU ... seule une initiative lycéenne de grande envergure pourra motiver les troupes étudiantes qui ne demandent qu'à être soutenues dans leur isolement).

    Merci à vous de faire passer le mot si ce message vous parvient.

    Posté par un Etudiant, 26 novembre 2007 à 20:28 | | Répondre
  • Fac de droit(e) ????

    Si la fac de droit est de droite, pourquoi les étudiants ne veulent pas adhérer à l'UNI ? Moi, j'ai distribué des tracts sur le campus, personne n'avait l'air à droite, j'en voyais plus à gauche...
    Toutes mes excuses à l'UNL16 si je considère son blog comme un forum...
    Amitiés militantes,
    Boris.

    Posté par Boris, 27 novembre 2007 à 17:07 | | Répondre
  • Le 27 et le 29 !!!

    Un mouvement à bien été organisé et à eu lieu sur Angoulême mardi 27 Novembre, l’AFP local en témoigne. J’annonce déjà un nouveau mouvement en Charente, sur Angoulême le 29 Novembre ! Départ de la manifestation à 10 heures, place du champ de mars !!!

    Concernant la fac de droit, évidement elle est de tout bord politique, nous avons des militants de la LMDE, partenaire de l’UNL par exemple !

    Posté par Alexia Portin, 28 novembre 2007 à 10:25 | | Répondre
  • Merci aux Lycéens !

    Merci pour ces informations. Je vais tenter de faire passer le mot aux camarades militants.

    Petite question >

    Lorsque vous organisez des Journées d'actions, avez-vous des contacts Etudiants qui puissent faire circuler l'information dans les Facs et autre lieux de l'enseignement supérieur ?

    Car malheureusement, bien peu d'entre nous sont informés (le microcosme étudiant étant quelque peu hermétique) et n'ont semble t-il pas la volonté ou l'opportunité d'aller chercher l'info.

    Sur ce, merci encore

    (note : le commentaire sur la Fac de droit était certes un peu décalé pour certains oreilles sensibles, mais il reste relativement justifié (et je parle en connaissance de cause))

    Posté par Un Etudiant, 28 novembre 2007 à 21:50 | | Répondre
Nouveau commentaire